• Li Ann ou Le Tropique des Chimères, critique de Noé Gaillard (Daily Passions)

    En illustration réussie de couverture c’est la fée de la lune… On dira qu’il s’agit d’un roman contemporain et réaliste raconté de manière particulière.

    Contemporain parce que nous sommes dans un grand lycée où se côtoient des personnes comme celles que l’on peut rencontrer dans la vie. Un proviseur Jean Martin dit Le Borain qui se dit Monsieur le Provisoire qui partage la vie de Michelle nantie de deux filles, ses deux adjoints : Simone l’acariâtre, et Lucas le bon bougre, Jacqueline la secrétaire principale un peu nymphomane qui veut séduire Jean et Li Ann fraîchement embauchée pour aider au surcroit de travail de la rentrée et encombrée d’un beau-père. Et ces gens-là vont vivre quelques moments particuliers. Apparemment rien de très original. Sauf si vous faites raconter ces moments par ceux qui les vivent. Cela nous donne d’abord trois manières différentes de voir un même événement. Les trois principaux raconteurs : Jean, Jacqueline et Li Ann… Comme il va de soi que ces récits manquent d’objectivité, l’auteur a rajouté un narrateur qui commente et remet les choses en place pour faciliter notre compréhension de ce qui se passe. Mais attention ! Ne lisez pas trop vite, car ce même narrateur ajoute des données. C’est ainsi que ce qui pourrait être un banal fait divers rejoint le tragique des adultères divins…

    Suite de l'article ici


    votre commentaire
  • Li Ann ou le Tropique des chimères

     

    Pour profiter d’un peu de légèreté et d’humour en ces temps de morosité, voici un roman drôle et coquin, cocktail exotique de vaudeville et de chronique mélodramatique, qui se déroule « dans un décor tropical, dans le cadre insulaire de l'archipel français des Allobroges, à quatorze mille six cents kilomètres de la métropole, que nombre de citoyens de l'hexagone peu portés sur la géographie situent par erreur dans les Antilles mais que les initiés savent placer sur le globe à l'exact antipode des Caraïbes. » Inutile de chercher dans l’atlas.

    Le livre s’ouvre sur la date du 5 avril où une cinquantaine de personnes assistent à des obsèques.
    Au fil du livre cette date reviendra de temps à autre et nous en saurons alors plus sur l’identité de la personne décédée et les conditions de son décès.

     

    Ce roman est intéressant par une construction en forme de spirale. Chaque protagoniste, y compris un narrateur, prend la parole à son tour pour relater et compléter le déroulement des événements. On suit ainsi cette histoire à partir de différents points de vue.

    Suite de l'article ici

    Li Ann ou Le Tropique des Chimères, critique de Serge Cabrol

     


    votre commentaire
  • Li Ann ou le Tropique des chimères, Patryck Froissart (par Catherine Dutigny)

    Ecrit par Catherine Dutigny/Elsa 20.01.21 dans La Une LivresCritiquesLes LivresRomanEditions Maurice Nadeau

    Li Ann ou le Tropique des chimères, janvier 2021, 204 pages, 19 €

    Ecrivain(s): Patryck Froissart Edition: Editions Maurice Nadeau

    Li Ann ou le Tropique des chimères, Patryck Froissart (par Catherine Dutigny)

     

    Un coup de foudre et trois enterrements

    Jean Martin, dit Le Borain (comprendre qu’il est né dans le Borinage, contrée minière franco-belge), proviseur d’un lycée polyvalent de l’archipel des Allobroges (comprendre que dans ces îles tropicales, parfaitement imaginaires, les habitants(es) vouent un culte immodéré à la liberté, à l’instar de l’hymne éponyme des Savoyards), prépare la rentrée scolaire dans l’effervescence d’une structure administrative débordée par la multiplication des tâches, leur complexification, le tout à personnel constant. Aussi est-ce avec un immense soupir de soulagement que Jean Martin, dit Le Borain, obtient une notification d’autorisation de recrutement dans le cadre d’un Contrat Emploi Jeune. Reste à trouver le bon candidat, ou pour entrer dans le vif du sujet, sans pour autant le (la) déflorer, la bonne candidate.

    Suite de l'article ici


    votre commentaire
  • Li Ann ou Le Tropique des chimères

    Lien éditeur: ici

    S’inscrivant dans une trame réaliste, celle de la vie quotidienne d’un grand lycée dans un archipel tropical fictionnel, se déroulent les péripéties d’un récit polyphonique dramatisant, un chassé-croisé tragi-comique de séduction, dont le proviseur Jean Martin est le personnage pivot.

    Exploitant la rivalité entre ses adjoints, l’acariâtre Simone et le débonnaire Lucas, Martin, tenu pour autoritaire dans l’exercice de sa fonction, est un être veule dans l’intimité, manipulé et exploité par sa concubine Michelle et ses deux filles d’une part, soumis au machiavélisme amoureux de son assistante Jacqueline, femme libérée, d’autre part.

    C’est dans l’écheveau de cet imbroglio théâtral plein d’humour, où se disputent jeux de mots et crocs en langue, que surgit Li Ann, jeune contractuelle, qui, personnage initialement insignifiant d’apparence candide, accède progressivement à un rôle de premier plan.

    Né en 1947 à Condé sur l’Escaut, dans le Borinage, région franco-belge minière située entre Valenciennes et Mons, Patryck Froissart, est entré à l’Éducation Nationale en 1966 dans l’académie de Lille. Il a enseigné successivement dans le Nord, au Maroc, dans le Cantal, à La Réunion, à Narbonne et à Mayotte, avant d’occuper des postes de direction dans des collèges et des lycées de La Réunion et de Maurice et d’effectuer des missions de coopération éducative au Cameroun, en Oman, en Mauritanie, au Rwanda, en Côte d’Ivoire. Écrivain, poète, il chronique régulièrement dans le magazine La Cause littéraire.

    Li Ann ou Le Tropique des Chimères


    votre commentaire