• Les sirènes de Bagdad

    Titre: Les Sirènes de Bagdad

    Auteur: Yasmina Khadra

    Editeur: Julliard (2006)

    ISBN: 2260017126

     

     

    Qu'est-ce qui fait qu'un homme ordinaire devient un terroriste?

     

    Le héros, irakien, de ce roman tragiquement réaliste, sur le point de commettre l'acte terrible qui doit anéantir la suprématie occidentale, revient sur les événements qui l'ont amené à faire de son propre corps une arme de destruction massive, alors que rien, dans sa jeunesse en son village perdu de Kafr Karam, où, ses études littéraires à Bagdad interrompues par l'invasion américaine, il rêve de poésie et de monde meilleur.

     

    Ces événements sont ceux dont nous avons tous vu les images sur nos écrans de télévision:

     

    • l'occupation du pays par les armées occidentales, qui sont d'abord perçues comme porteuses de liberté après la chute et la capture de Saddam mais qui, très vite, par leur comportement arrogant et irrespectueux des traditions locales, par leurs attaques arbitraires et leurs exactions criminelles, deviennent de nouveaux tyrans d'autant plus insupportables qu'elles sont étrangères ( “Saddam était un tyran, mais au moins il était des nôtres”)

    • l'assassinat à un barrage routier, par des soldats américains, du simplet du village, qu'ils ont pris pour un candidat à l'attentat suicide

    • le bombardement par les troupes américaines, à proximité du village, d'une maison où se déroule un mariage auquel assistent des proches du héros

    • et enfin, et surtout, l'intrusion nocturne, sauvage, de militaires américains dans la maison familiale, l'humiliation des femmes sorties à moitié nues de leur chambre, et, affront suprême, insupportable pour un musulman, la vision du sexe du père traîné dénudé par les envahisseurs. Deux heures plus tard, le jeune héros, jetant derrière lui sa philosophie de non-violence, est sur la route de Bagdad où il compte rejoindre les rangs de la résistance

     

    Qu'est-ce qui fait qu'il est des hommes qui ne deviendront jamais des terroristes?

     

    C'est la question que posent les dernières pages du livre.

    Après de longs mois de préparation psychologique et biologique à l'action directe, notre personnage, au moment d'embarquer dans l'avion qui le conduira sur le théâtre de l'opération finale qui doit aboutir à l'extermination des populations occidentales, observe ses compagnons de salle d'attente inconscients de ce qui va les frapper dès leur arrivée à Londres, puis, plongeant dans une profonde rêverie, rate son vol et se réveille avec la conviction qu'il ne peut ôter la vie.

     

    Le dénouement permet à l'auteur d'exprimer sa foi en l'homme.

     

    Mais deux questions demeurent:

    • pour un individu qui renonce au fanatisme, combien vont jusqu'au bout?

    • le terrorisme n'étant pas de génération spontanée, pourquoi ne condamne-t-on généralement que ceux d'un camp, sans vouloir admettre que leur violence est provoquée par celle de ceux d'en face?

    Yasmina Khadra, écrivain algérien francophone, de son vrai nom Mohammed Moulessehoul, est l'auteur, entre autres oeuvres, de L'Attentat et de Les hirondelles de Kaboul. Il vit à Aix-en-Provence.

     

    Patryck Froissart, Plateau Caillou, le 22 avril 2009


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :