• La passion du Dr Christian

    Titre : La passion du docteur Christian

    Auteur : Colleen Mc Cullough

    Editeur : France Loisirs

    Titre original : A creed for the third millenium<o:p></o:p>

    Traduit de l’anglais par Françoise Cartano<o:p></o:p>

    ISBN 2724229029

    352 pages


    <o:p> </o:p>

    L’histoire se passe vers 2030, alors que la planète connaît une glaciation brutale. Les populations se concentrent dans la zone intertropicale, fuyant les grands froids contres lesquels, les sources d’énergie fossiles étant quasiment épuisées, elle ne peut lutter.

    Dans ce qui reste des Etats-Unis, comme ailleurs, une politique draconienne de limitation des naissances a été instituée, car la réduction des terres cultivables a entraîné une chute dramatique de la production agricole, et seule la diminution rapide et contrôlée de la courbe des naissances permet au peuple de survivre.

    Dans ce contexte, le gouvernement américain enregistre une hausse exponentielle des dépressions aboutissant à toujours plus de suicides.

    Il faut redonner de l’espoir aux citoyens, sinon les Etats-Unis sombreront dans le chaos.

    <o:p> </o:p>

    Le Dr Judith Scarriott est chargée par le président de mettre au point une opération miracle : il s’agit, secrètement, de sélectionner le citoyen américain le plus à même, par un charisme naturel, de restaurer la confiance en l’humanité et en la grandeur de la destinée du pays.

    <o:p> </o:p>

    Après des années de filtrage informatique de millions de dossiers individuels, émerge un certain Dr Joshua Christian, qui soigne, justement, les dépressifs dans sa petite clinique privée.

    <o:p> </o:p>

    Judith Scarriott reçoit mission officielle de l’aider à écrire le « Livre » qui sera diffusé massivement aux Etats-Unis puis dans le reste du monde, et de l’amener à entreprendre une série de conférences de ville en ville, jusqu’à ce que le Dr Joshua Christian, sublimé en nouveau Messie, accomplisse son chemin de croix...

    <o:p> </o:p>

    On l’a compris, Judith Scarriott est Judas l’Iscariote, Joshua Christian est le nouveau Jésus Christ, etc... et le roman est une version moderne de la Passion.

    <o:p> </o:p>

    Bien que les références, plus ou moins avouées, à la Passion du Christ sous-tendent le récit, on peut lire le roman, et se laisser prendre à son suspens habilement entretenu, sans avoir fréquenté le catéchisme.

    <o:p> </o:p>

    Cela se lit bien, et le lecteur est invité à réfléchir sur les mécanismes du conditionnement des masses par les médias, et sur la situation de catastrophe durable qui attend les générations futures si nous ne nous mettons pas d’urgence à gérer raisonnablement notre planète.

    <o:p> </o:p>

    Patryck Froissart, Boucan Canot, le 21 novembre 2007<o:p></o:p>


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :