•  

    Au long de l’onde, aux galets ronds, aux blancs sablons,

    D’or sous l’aplomb, nous posions l’ongle ou le talon,

    Dansant.

     

    Dans la laurière épiaient le bouc et sa bergère

    Nos pas sourciers sur la gravière, Elle, légère,

    Dansant.

     

    Moi le Roumi dans l’oued blond et la Berbère,

    Nous blasphémions sans un haillon dans la lumière,

    Dansant.

     

    Belle folie que d'encourir la damnation,

    Nus sans rideau dans ce lit d’eau que nous foulions,

    Dansant !

     

    Envieuse, la voyeuse eût avisé son père,

    L’enturbanné nous lapidait sur la rivière,

    Dansant.

    429233_2752476137963_1439443805_31966150_554870416_n

     

     

     

     

     

     

     

     

    Son nombril clair fonça le ciel et sur la pierre

    Aux gués trop gaie, elle fit tournoyer ma terre,

    Dansant.

     

    Le ru tari, l’ondine fuit mon mirliton.

    Sa ligne aux murs ce soir sinue sous mon bâton

    D’encens.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique